Blog de voyage à India, Inde
  

Blog de voyage à India, Inde

India, Inde le 14/04/2010

 

Namaste tout le monde!

Voici une dizaine de jours que je me trouve en Inde et il est temps de vous faire part de mes impressions dans ce pays.

La première vision que j ai eu de l Inde n a surêment pas été celle de sa meilleure façette. Ayant eu un souci technique, l atterrissage de mon avion a eu lieu, que la nuit était déjà tombée depuis un moment dans la ville.

En sortant de l aéroport je prends un taxi en direction du quartier main bazar, j ai lu sur internet que l endroit est bondé de guest house. 

Une fois arrivée, le chauffeur me dit qu il ne peut pas passer car les rues ne sont pas construites et que en gros, il faudra me débrouiller toute seule pour atteindre le centre ville.

Je descends du véhicule, et la gloups, énorme choc! Je crois qu on peut le nommer le choc de l inde!! Je ne vois pas grand chose car il n y a pas beaucoup de lumière mais le peu que je vois, va me choquée pour le reste de la soirée!! Je marche sur une route non construite ou le sol est fait d ordures, il y a de très fortes odeurs (un mélange de gaz d'echappement, d'escrements et de déchets) Je prends soin de ne pas écraser les personnes qui dorment par terre et la, sur la gauche, j apercois… une vache !! une vache qui dort sur quelque chose ressemblant  à un trottoir… !

Je me demande si tout cela est bien réel ou si je suis encore en train de dormir dans l avion.

Je demande mon chemin à un viel homme dont la seule réponse est de me demander de l argent, il me fait  comprendre qu il a faim en approchant sa main de sa bouche. Il n a pas de dents et semble n avoir pas grand-chose pour habiller ses os…. Sur le coup, toute cette athmosphère me fait peur, je préfère être égoiste et poursuivre mon chemin afin de trouver au plus vite un hôtel.

Après avoir traverser quelques ruelles particulièrement glauques, je rentre dans le premier hôtel que je croise et demande s il y a une chambre de disponible, apparement oui!! (oufff) Je  me pose un peu, histoire de me remettre de mes emotions et me demande bien ce que je fais la, pendant quelques instants j hésite même à retourner à l aeroport et quitter ce pays! (apparement c est une réaction tout à fait normale lorsque l on arrive en Inde).

Mais non, apres tout si je veux decouvrir un petit bout du monde, il faut le decouvrir sous tous ses aspects et parfois affronter sa triste et dure realité.

Ne preferant pas m aventurer dans les draps je m endors habillée, je n entends rien d autres que les abboiements des chiens errants mais cette nuit la, je n ai pas envie de me lamenter, de l autre côté du mur des enfants dorment au milieu des ordures.

15-04-2010

Le lendemain matin, avec un peu d appréhension, je sors de l hôtel, et la  je decouvre une ville tres bruyante et animé, des rues qui n ont rien à voir avec l aperçu de la veille. Tout déborde d energie, les rues sont bondées de monde, Les femmes portent de superbes saris de toutes les couleurs, rose, bleu, vert pailletés et je me sens un peu naze avec mon pantalon noir et t-shirt marron....!  

Après quelques mètres je suis déjà sollicitée « Allo, madame» « Allo my friend », un homme veut me vendre des jouets, un autre veut que je monte dans son richshaw et en moins de 5 minutes plusieurs personnes se retrouvent derrière moi, je refuse poliment leurs offres mais ils deviennent lourdement insitant voire aggresifs, je vais maheureusement, devoir devenir désagreable pour m en debarasser.

J observe les passants et des scenes de vie étonnantes se deroulent sous mes yeux:  Une femme  jette une bassine d eau ainsi que ses  déchets par la fenêtre, un buffle se trouve en plein milieu d une route creant un embouteillage, un singe entre dans un cyber café, un homme  accroupis fait ses besoins avec une bouteille d eau à la main….!! J ai un peu la sensation de me trouver dans un autre monde.

Il fait chaud, environ 35 degrés mais personne ne semble transpirer. Une dizaine de mouches volent en permanence près de mon visage….

Vous l aurez compris, l Inde est extrêmement sale! Vous me direz, je suis aller en afrique, ca ne devrais pas etre si depaysant pour moi…. grosse erreur!! Je n ai jamais vu un pays aussi sale que l inde! Ici le savon ca n existe pas, le papier toilette encore moins, les ordures sont partout, les gens crachent à tout va , la plupart des hotels sont degeulasse voire d un crading achevé…..

Les premiers jours en inde ont été tres durs pour moi, particulièrement au niveau de l alimentation, je ne me nourrissais que de fruits à peaux c est a dire de bananes et d'oranges.

La plupart des restaurants sont, disons le, degeulasses et il est hors de questions de manger dans les rues : assietes non lavés et pas de couverts (on mange avec les mains), si vous achetez la moindre chose vendu dans la rue tel que les gateaux, chips c est perimé depuis plusieurs mois voire plusieurs années (j ai acheter une creme nivea puis en arrivant à mon hotel je me suis aperçue qu elle etait perimée depuis 2007)….

Donc voila j etais vraiment desespérée sur ce point jusqu'au jour ou j ai rencontré des canadiens qui m ont donné une adresse, soit disant l endroit le plus propre du quartier…. C est un petit restaurant sur le toit d un hotel, la nourriture n est pas mal mais j ai de gros doute sur la propreté !! De petites souris se baladent dans la salle principale. Au debut ca fait bizarre mais on s adapte et puis de toute manière on a pas le choix.

Autre point tres dur en inde, la mendicité permanente….. on est sans  cesse confronter à la pauvreté! Attention, je ne parle pas des mendiants de paris qui dernièrement m ont refuser un super gateau d anniversaire sortant d une boulangerie …  Ici je parle d enfants aveugles, d hommes amputés …… C est tres dur à supporter alors parfois on donne… mais on ne peut pas donner à tout le monde alors je selectionne… je ne donne pas aux enfants ou bien aux handicapes car ca ne fait qu encourager l amputation  qui en fait est pratiquer pour provoquer la pitié des touristes (regarder le fillm slumdog millionaire, superbe film qui montre une réalité présente en Inde).

Après quelques jours passées à Delhi, je commence à comprendre comment marche le système indien. Je passe mon temps à négocier car les indiens prennent les touristes pour de vrais porte feuilles ambulants, Je jette aussi mes ordures dans la rue... Le premier jour à delhi, j avais une bouteille deau vide à la main que je trimbalais depuis des heure cherchant désesperement une poubelle, puis j ai demandé à un homme comment je pouvais m en debarasser ; il m a pris la bouteille des mains et la jeté sur le sol. Au moins c est clair!

Je décide de partir de delhi pour visiter une partie de l est de l Inde en commencant par Agra, ville ou se trouve le célèbre Taj mahal, monument le plus visité du pays.

Le taj mahal est prodigieux et la premiere vision du palais est eblouissante! Je suppose aussi que la célébrité du monument est en partie due à son étonnante et belle histoire.

Je vais vous racconter :

Shah jahan, souverain de l epoque devint fou de chagrin après la mort de sa compagne, muntaz mahal. Il fit vœu de construire un monument à sa mémoire, un tombeau qui n ait pas son pareil au monde! Comme aucun architecte n était capable de concevoir un projet à la dimension de la douleur de l empereur, celui-ci aurait convoqué l architecte le plus celebre d Inde et tué sa fiancée. Comprenant alors la terrible douleur du souverain, l architecte fut capable d immaginer le Taj mahal… Pendant 22 ans le taj mahal fut construit et la tombe de la reine placée à l interieur.

Le souverain voulu alors faire construire son propre tombeau qui se situerais en face du Taj mahal, il serait identique a celui-ci sauf qu il serait de couleur noir… Le fils du souverain n acceptant pas le projet car trop cher, fit enfermé son père en prison dans le fort de Agra avec comme seule consolation de pouvoir admirer le taj mahal par la fenetre de sa cellule. Il y restera jusqu à sa mort.

Tout le monument est absolumment symetrique par rapport à la tombe de la reine que ce soit à l interieur ou à l exterieur. Seule exception : la tombe du souverain placé pres de la reine alors qu il aurait du avoir son propre tombeau.

Voila pour la jolie histoire du Taj mahal.

Deux jours plus tard, je pars pour Varanasi, une des plus anciennes villes du monde. Varanasi est aussi le plus grand lieu saint de l indouisme.

Mais avant de vous parler d une des ville qui m a le plus marqué dans ma vie, je vais vous racconter mon trajet en train pour atteindre Varanasi (surêment le trajet qui m a le plus marqué aussi).

Plus de place en première classe mais un indien que j'ai rencontré dans la gare me rassure en me disant que les deuxièmes ou premières classes sont identiques, la seule différence etant la présence de la climatisation… 

Bon…. C est partit alors… je monte dans le train, trouve mon wagon et cherche ma place Numero 35, 36, 39....ah mais…. C est une blague ?? l endroit est d une saleté pas possible mais je n ose rien dire…. Je m assis sur une espèce de planche en bois recouvert d une sorte de plastique de couleur bleu et de suite mon pantalon prend toute la saleté et la poussiere de l endroit…. Il y a plein de crottes sur le sol, surement de rats…..C est donc ici que je vais passer 20 heures….  Les gens me regardent bizarement, ah oui j ai oublié de vous dire, les indiens peuvent vous fixer pendant de longs longs moments, ce qui serait considérés comme très malpoli en France semble tout a fait normal ici, et quand vous leur demander la raison, ils continuent a vous fixer… vraiment bizarre… !

En tout cas je me sens mal dans cet endroit, les fenetres ont des barreaux de fer, nous sommes entassées les un sur les autres et j ai plus la sensation de me retrouver dans un train de deportation qu autre chose .

Un seul autre touriste est présent dans le wagon, il s agit d un jeune japonais.

Une fois le train en route, j apercois…. des enooormes cafards!!!!!! et la c est plus possible pour moi !! Si vous ne le saviez pas le cafard est ma premiere phobie, je me sens très mal et me met à crier, on entend plus que moi et les indiens qui éclatent de rire!!  Un homme attrape l insecte avec ses doights et le jette par la fenêtre… un autre en écrase un avec ses pieds….J ai des frissons dans tout le corps.... Le japonais n a pas l air dans son assiette non plus (ca va je ne suis pas la seule chochotte) Il a la tête entre ses mains et chuchotte "crazy India", "crazy India".

Je lui propose d' essayer de changer de classe mais il n y a rien à faire: Tout est complet….. je n aime pas me donner en spectacle et j ai un peu honte de réagir comme ça devant des hommes qui dorment par terre dans le wagon près des toilettes….. Je retourne à ma place et essaye de me resonner, il n y a pas d autres solutions que celle d attendre… alors j attends tandis que plusieurs personnes me regardent comme si je venais d un autre monde (oui c est un peu ça)…. 

Le lendemain matin, heureuse d etre arrivée à destination, je prends un rickshaw pour trouver un hotel. 

Pour ce qui ne le savent pas, le rickshaw est le moyen de locomotion le plus utilisé en Inde, c est un tricycle non motorisé avec à l arrière un siège. Les conducteurs ne sont que des hommes qui commencent en général ce métier très tôt. J ai d ailleurs eu un chauffeur de tout juste 15 ans!!! C est triste encore enfant d être confronté à un travail aussi dur physiquement (encore moi ca va mais transporter des couples obeses avec leurs valises ca doit être quelques chose pour un si petit corps)... Et quand je lui demande pourquoi il ne va pas à l ecole, il me repond que ses parents sont morts..... Et ben... quel monde....

Le chauffeur de Varanasi lui me fais moins de peine, il va m emmener (expres) dans un autre hotel, il va me faire tout un discours sur le fait que celui ci est 100 fois mieux que le mien, que c est moins cher, que c est plus beau ect ect  (le chauffeur touche une commission à chaque fois qu il ramene un client à l hotel). Bref voyant que son bla bla ne marche pas, il abandonne et me conduit à l adresse demande depuis le debut.

Mon hotel est tres simple, en fait c est une auberge de jeunesse ou le dortoir est entouré de grillages pour nous proteger des singes, il en a une dizaines sur le toit qui se bagarrent tout le temps. J ai choisis cette auberge car elle est située sur un ghat (les ghats sont des escaliers donnat directement sur le gange).

Varanasi est une ville sacrée en Inde à tel point que tous les indiens veulent y mourir et y être incinérés. Mourir à Varanasi est la plus belle chose qu un hindou puisse esperer, c’est arrêter le cycle des réincarnations et atteindre directement le Nirvana. Varanasi est donc nommée la ville de la mort, j etais tout de meme loin de me doutée que des centaines de cremations ont lieu dans cette ville à ciel ouvert!!

En fait, 400 à 500 corps sont incinérés par jour sur les bords du Gange, à la vue de tout le monde. Les bûchers tournent 24 heures sur 24 (on dit que le feu ne s est jamais eteint depuis des milliers d annees), incroyable non?

J ai assistée à une cremation et je vais vous racconter le deroulement.

Le corps est plongée dans le fleuve et recouvert d un linceuil et de fleurs. C est alors, que les membres de la famille versent dans la bouche du cadavre de l eau du gange. Ensuite le corps est installé sur le bucher en presence des membres de la famille (les femmes n ont pas le droit d y assister par peur qu elle ne pleure, si elle pleure l âme du defunt ne montera pas jusqu au Nirvana) je ne comprenais pas au debut pourquoi tout le monde était si indifferent, on ne voyait pas voir la moindre lueur de tristesse dans le regard des proches, c est justement parceque pour les hindous la mort est une tres belle chose et il faut etre heureux pour le defunt.

Une fois le mort placé sur le bucher, le fils ainé met le feu au bucher en tournant cinq fois autour. Il est aussi chargé de fracasser le crane d un coup de.... hachette (sympa!) pour liberer ce qui reste d ame dans le corps et pour q une fois au Nirvana le mort ne se souvienne pas de ses erreurs passés...

C est vraiment impressionant.... le cadavre se consume lentement dans une odeur de chair rotie.... je peux vous dire que les chiens qui rodent autour du feu se disputent la place....

Les cendres sont ensuite jetes dans le gange.

La nuit c est encore plus impressionant, il y a toute une cérémonie, les tambours resonnent dans toute la ville tandis que les familles à bord d une barque, entoures de centaines de bougies, jetent les cendres dans le fleuve.

Tout le monde n est pas incinéres, certaines personnes considérés comme déjà purs tel que les nouveaux nés, les femmes enceintes, les victimes de cobra (serpent sacré) et les vaches (!!) peuvent etre dispensés de cette purification par le feu. Ils sont donc directement immergés dans le Gange.... Si la famille est trop pauvre et ne peut acheter suffisament de bois pour une incinération complète, le cadavre à demi consumé est jeté dans le fleuve ou corbeaux et vautours acheveront le travail.

La mort est donc tout le temps présente à Varanasi, on y voit partout des dessins de Shiva (Dieu de la mort), au début c est assez perturbant, même choquant mais comme je dis on s habitue à tout, absolument à tout....

A Varanasi, il y a toujours autant de monde, de bouses de vaches dans les rues, de bruit de klaxons partout et d odeurs d’encens et d’épices melées à tout ça. Mais des que l on se balade sur les ghats, tout devient different: On y voit les ablutions des indiens, qui se lavent, se brossent les dents dans l eau sacré pendant que des vaches y font en meme temps trempette. On peut y voir les lavandiers s’acharner sur des pierres plates pour laver le linge et l’étendre...

J aime me balader sur les ghats ou il y a toujours beaucoup de vie (et de mort aussi) je trouve que cette ville a quelque chose de mysterieux, de mystique....

Je suis tombée par hasard sur un restaurant ou se retrouvent les touristes, c est pas mauvais et vu qu il y a du monde on suppose que la nourriture tourne pas mal... J ai dejeunée avec quelques touristes dont deux canadiens et une hollandaise qui sont littéralement tombés amoureux de l Inde (ce n est pas les premiers que je croise), nous avons échangées nos impressions en parlant voyages et je me rend compte que c est fou comment les avis divergent d une personne à l autre!! Par exemple certains detestent la Thailande et adorent l Inde.....!!! Je ne deteste pas l Inde mais la je prefere 1000 fois la Thailande (de ce que j ai vu jusqu à présent).

Deux de ces touristes mangent avec les mains leurs thali, marchent pieds nu et se baignent même dans le gange.... Je suis en sandale, je ne baigne pas dans le gange et je préfere garder ma petite fourchette et même manger mes pates à la bolognaise (je n aime pas le thali c est embetant?) Apres une grand débat, une fille me fait comprendre que je suis fermée d esprit (moi??!!) et que je ne fais pas d effort pour m adapter au pays.........

Je veux bien m adapter à un pays, à une culture, je n ai jamais eu de probleme sur ce point jusqu à présent mais je refuse de marcher pieds nus dans des rues ou chats, chiens, rats ,vaches, singes, chèvres et hommes font leurs besoins.... et je refuse de faire comme les indiens manger avec la main droite et me laver les fesses avec la main gauche.... et puis quoi encore on est pas des animaux!! Et la dernière chose que je ferais c est bien de me laver dans un fleuve entre egouts et cadavres...!! Elle me repond tout naturellement "c est quoi le probleme? de toute maniere on les voit flotter!"  (....)

19-04-2010

Après avoir passées quelques jours dans cette ville, je decide de quitter l ambiance macabre de Varanasi afin de poursuivre ma route par un programme déjà défini qui se résume à :

- Retourner à delhi en priant que le trajet soit moins crade.

- prendre un bus pour me rendre au festival de hardiwar, c est un festival qui n a lieu que tous les 12ans. Sur les bords du gange se rassemblent au même moment des millions d' hindous venus des quatres coins du pays en pélerinage.

- Enfin finir mon séjour en Inde par la ville d'Armistar, ville ou ne se trouve pas grand chose si ce n est le superbe golden temple (le temple d'or).

Rien de tout cela ne se déroulera, comme quoi il ne faut jamais rien prévoir à l avance. Je vais tenter de vous racconter la suite des évenements.

Chargée comme un âne, je me rends à la gare de Varanasi. Il est environ 23 heure et à cette heure ci l'endroit s est transformé en veritable dortoir. Je traverse la gare qui est immense en évitant les corps endormis à même le sol. Il y a des centaines de personnes assises ou couchés attendant surêment un train en retard...

Première angoisse à la vue du panneau annonçant le départ des trains: le mien n y est pas!

Renseignement pris, mon train a du retard (quelle surprise) environ deux heures.... Bon patience, ce genre de situations je commence à en avoir l habitude ici. Je m'installe dans un endroit pas trop sale et il ne me reste plus qu à attendre. Quelques instants plus tard il y a une coupure d electricité, j ai horreur de ca!! Nous nous retrouvons tous dans le noir complet. Cela arrive tout le temps à Varanasi, environ toutes les deux heures, nous pouvons nous retrouver sans éléctricté pendant de longs moments et le plus dur dans ces cas la pour moi, c est surtout la nuit: supporter la chaleur sans ventilateur!

Le sommeil se faisant ressentir, je finis par faire comme tout le monde: je m allonge sur le sol, mon sac en guise de coussin. Decidement, je ne me serais jamais autant sentie un animal qu'en Inde... J essaye de ne pas m endormir histoire de ne pas louper mon train, je somnole donc, toujours un oeil sur le quai et surtout sur mon sac.

Au final, le train aura eu 5 heures de retard.........!! Les nerfs à bout, je me console en notant que la premiere classe est effectivement.... plus classe. Ce n est pas le luxe mais pas de cafards dans le wagon et il y a même la clim.

Le lendemain matin, pour prendre l'air j ouvre les portes du train. Le vent est chaud mais c est presque plus agréable que la clim (j'ai du mal à la supporter trop longtemps). Les cheveux aux vents, je me tiens aux rebords du train par des barres de fer. Le train est rapide et les paysages défilent dans ma tête comme dans une boîte à image. Je m amuse à saluer les gens"Namaste!" qui me repondent par de grands coucou.... Ce moment d'amusement est interrompu par des gouttelettes d eaux m arrivant en plein visage! De l eau? Mais il ne pleut jamais en Inde! Non, je crois plutot que quelqu un a du vider le conteneur d'évacuation des toilettes!! AARRGGHHHHHH!!

Le trajet sera long, pénible et inconfortable. 

Nous arriverons à Delhi dans l'après midi, c'est au moment de l'arrivée que je me rends compte que je ne suis pas au top de ma forme, en fait je ne me sens pas très bien! Je décide de ne pas prendre mon train pour Hardiwar et rentre dans le premier hotel que je croise. C est un hotel en plein centre ville dans une rue bruyante.

Je ne le sais pas encore mais c est ici que je vais passer une semaine entière. Pensant n avoir qu'une simple tourista (on m a prevenue, sur ce point l Inde est inévitable) je passe mes journées dans la chambre de l'hotel, me connecte de temps en temps à internet, prends un traîtement et quand le courage m appelle, je sors prendre l'air. En effet, Delhi est le dernier endroit ou un malade voudrait être.

Après plusieurs jours malade et ne voyant pas une amélioration de mon état, je décide de faire la dernière chose que j'aurais voulu faire: Aller dans un hôpital en Inde!

Alors, les hôpitaux en Inde c'est des gens allongés par terre dans une salle d'attente, un sol noir de saleté, des odeurs bizarres et je suis presque surprise de ne pas croiser une vache dans un couloir!

Un médecin m'examine devant tout le monde dans une salle d'acceuil. Apres avoir repondu à certaines de ces questions, il me dit tout naturellement qu il pense que j'ai la mallaria, c est à dire le paludisme!! Ne connaissant strictement rien à cette maladie, je commence à paniquer et après quelques reflexions cette panique s amplifie! En effet j'ai été dans des zones à risques notamment dans le sud de la thailande et je ne prends aucune protection anti-paludisme. Il me dit de le suivre pour verifier cela et commencer les premiers soins. Il m emmène dans une piece ou se trouve des dizaines de lit, je dois m allonger dans un lit qui est tout plein de taches de sang.... les murs sont fissurés et près de moi, dans le lit à coté se trouve une vieille dame toute frêle, ses pieds dans un état catastrophique!

C'est peut être stupide mais je ne me sens pas à l'aise et je doute fortement des competences de ce medecin. Malade comme un chien, je rentre à l hotel et consulte sur internet les prix des vols pour rentrer en France au plus vite afin de me faire soigner.

Et la, je ne comprends pas, je note que les prix sont carrement inabordables, trois fois plus cher que d'habitude! Mais pourquoi? Lorsque l'on voyage on est loin de tout et surtout de l'actualité. On m'explique qu'un volcan qui a peter en Islande en serait la cause et que 23 aéroports en France sont actuellement fermés. Les choses devraient rentrés dans l'ordre d'ici quelques jours, alors je préfère attendre quitte à prendre un risque.

Je m'enferme dans ma chambre en attendant que les choses s'améliorent mais dans la soirée ma température va monter a 38.7 et ce n est pas le seul symptome, je transpire enormement et crache aussi sang .....  Vraiment mal, en plein milieu de la nuit, je décide de retourner à l hopital avec cette fois ci l'intention d'y rester. Je n'ecoute plus que mon esprit aventurier et que l on me soigne au milieu des ordures ou qu on me presente une chèvre comme docteur (plus rien ne me surprends ici) je dois me faire soigner!!

Je monte dans un tuk tuk et ne passe pas de temps à negocier. Je fonce en direction de l'hopital mais après une centaine de metres, la roue du vehicule explose! C est pas possible, l Inde s acharne contre moi, je suis maudite! Je me retrouve encore une fois dans des ruelles hyper glauques et la je m immagine déjà morte servant de repas aux poissons du gange!!

Cet incident est un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase et la, je craque, je dis STOP!

Les rues étroites dégeulasses avec leurs vaches, leurs poubelles, leurs bouses et les odeurs STOP!

Les chambres de merde à 100 roupies ou je touche les quatres murs allongés sur un matelas inexistant STOP!

Les coups de klaxons qui vous explosent les tympans STOP!

Les crachats précédés de rots immondes pratiqués à longeur de temps par hommes et femme STOP

Les indiens qui vous accostent tous les 10cm pour vous vendre bijoux, course en rickshaw, chambre pas chere ect STOP

Il faut que je parte vite, très vite de ce pays de fou ou je vais devenir complement barge et devenir comme ces odieux touristes qui ne respectent pas les habitants du pays qu'ils visitent.

Je suis fatiguée, enervée, je manque de force à ne rien manger..... Une fois à l hotel je reserve un vol pour retourner à Bangkok, en Thailande. Le vol est prévu pour le lendemain, tant pis une journée de plus dans ce pays, une journée de trop!

En conclusion: Vous l aurez compris, l Inde est un pays extrêment difficile, tout est difficile en Inde, tout est fatiguant....

Cependant, je ne veux pas non plus déformer la réalité, j ai rencontré un tas de gens qui ont adorer ce pays, il faut donc s y rendre pour se faire sa propre opinion. Je vous parle de l Inde vu par mes yeux et le fait que j'ai été malade n a surement pas arrangé cette "vision" mais je pense tout de meme que ce pays ne me correspond pas.

Ce qui m a plus dans ce pays: les surprises perpetuelles et l'ambiance unique.

Ce qui m a le plus repoussé dans ce pays et ca personne ne pourra dire le contraire: La crasse et l'aspect interesse des gens.

On dit que l' Inde on l aime ou on la deteste mais en aucun cas ce pays ne vous laissera indifferent. L'Inde est un pays à part, qui bouleverse, qui choque mais surtout qui marque à tout jamais.

 

 

Commentaires

 Emile
Ca avait l'air fouton séjour en Inde!!
Bon courage pour la suite et ta guérison.
Bises de Paris



Autres récits de voyage

Autres Recits en Inde