Hong Kong
  

Hong Kong

, le 28/08/2010

 

 

 

De retour à Hanoi, je prends un vol en direction de Hong Kong. Il est une heure du matin quand j arrive au centre ville. Les rues sont bondées de monde, il y a des panneaux publicitaires clignotants de partout, une forêt de buildings encombre le ciel et cet environnement me change radicalement des campagnes vietnamiennes!

Hong Kong ne devait être qu’une ville de passage, je comptais n’y rester que deux ou trois jours, le temps nécessaire pour obtenir un visa d’entrée en chine ; Ce que je ne savais pas c’est qu’il y a eu des changements gouvernementaux par rapport à l’obtention du visa chinois (comme par hasard réforme concernant uniquement les français).

Maintenant l’ambassade chinoise demande un tas de document (vol aller retour, photocopie assurance voyage, facture de chaque nuit d hôtels etc etc…) donc après quatre jours d’attente j’obtiens un visa mais valable uniquement dix jours alors que j avais fais une demande pour deux mois.

Je me retrouve donc un peu coincée à Hong Kong et en profite pour trouver du travail. En deux ou trois journées de recherche je déniche un boulot en tant que serveuse-barmaid dans un bar touristique à Lang Kwai Phong, à quelques stations de métro de Chungking Mansion.

Changking mansion est l’endroit où je loge. C’est une immense tour crado de 20 étages et une demie douzaine cages d’ascenseurs dont le rez-de-chaussée est envahi de petits commerces indiens et de rabatteurs qui proposent des Rolex à 10 dollars ou des chambres dans des guesthouses, toutes moins chères les unes que les autres, à les entendre…..

Les premières nuits sont plutôt dures. Le dortoir est tout petit, je suis la seule fille, le propriétaire est un fou complet qui hurle sur tout le monde et je suis attaquée la nuit  par des escadres de punaises (cette fois ci !). Pas trop le choix vu les prix dans la ville…. Ca me change pas mal du Vietnam où je logeais dans un «château » pour une misère! Au bout de quelques jours au Chungking Mansion je craque et cherche un nid un peu plus accueillant : Rdv au 16 eme, un dortoir beaucoup plus grand et convivial.

Mes « colocataires » sont : une femme indienne très moderne fuyant la solitude des grands hôtels, Remi un jeune français cherchant du travail en tant qu’informaticien, un singapourien qui parle trois fois trois trop, une femme chinoise qui vit depuis 10 ans dans le dortoir avec sa fille, un professeur d’anglais qui me raconte 1000 histoires super drôles et hallucinantes sur ses élèves chinois….

Je ne les vois pas vraiment souvent car je suis complètement décalée, la nuit je travaille et quand je rentre tout le monde dort, tout le monde sauf un rat qui est la mascotte de quelques chinois (le rat étant sacré ici) et pendant la journée c’est moi qui dors.

 A Hong Kong je me rends compte que la vie dans les grandes villes est sûrement plus compliquée pour ceux qui n’ont pas les moyens EX : un jour, la femme indienne avait ramené du dragon fruit (un fruit asiatique) en se vantant du prix qu’elle avait payé… une demi heure plus tard, au moins quatre personnes revenaient au dortoir avec le même paquet; Ils s étaient empressés d aller au magasin pour profiter de la grosse promotion…

Pendant mes jours de repos je me balade avec Remi au milieu des quartiers d’affaires,  je vais à la piscine et le soir, la fête ça se passe à Lang Kwai fong, la rue des pubs par excellence; d’ailleurs c’est ici que j ai fêté la coupe du monde avec quatre jeunes françaises.

Je passe une vingtaine de jours à hong kong et attend Denis, un ami qui vient passer une semaine avec moi en Chine. On passera au Victoria’s Peak qui nous donne une vue incroyable de la ville coincé entre mer et montagnes, le panorama est plus impressionnant que beau.

Avec Denis, on assistera à une symphonie des lumières sur l’avenue des stars, une sorte de Hollywood boulevard ou tous les grands du cinéma asiatiques sont soulignés (vive Bruce Lee!). Ce soir là, tous les buildings étaient illuminés.

On en profitera aussi pour prendre un ferry (seulement une heure de trajet) et se rendre à Macao, ancienne colonie portugaise. Ce petit Vegas, seul endroit de Chine où les jeux d’argent sont autorisés ne comprend pas moins de 56 casinos ! Nous passerons par des rues typiquement portugaises ou la culture de ce pays est encore présente que ce soit dans l’architecture, dans l’alimentation, dans le style de vie… même les panneaux sont écrits dans les deux langues! C’est agréable et reposant, on se croirait presque en Europe !

Une fois la nuit tombée, reprend du service, les casinos s’illuminent et …. Nous tentent. Nous décidons de jouer, direction le Lisboa casino... !!

De retour à Hong kong, je quitte le boulot, fais mes bagages et direction l’aéroport pour aller à Guilin en Chine ! Cette semaine sera un peu différente des autres, j oublie le voyage en mode routarde, sac à dos et guest house et nous voyagerons avec guide et chauffeur privé ; De temps en temps un peu de confort ça fais pas de mal.

 

 

Commentaires

 Olivier
ha! enfin un nouveau récit de tes aventures !! profite bien ! ;) a++ bizzz. Olivier



Autres récits de voyage

Autres Recits en