Au pays des Toraja...
  

Au pays des Toraja...

Tana Toraja Regency, Indonésie le 17/09/2010

 
Selamat sorre!!
En arrivant à Bali (et après avoir passé une nuit à l’aéroport) je prends un vol direct pour Sulawesi, l'ile en forme d'orchidée (oui, l'indonesie cest pas que Bali!). Une fois arrivée à Macassar, la capitale, je monte dans un bus qui me conduit directement au pays des Toraja, 8 heures de trajet pendant lesquels je m endors. Au réveil le bus slalome dans les petites montagnes, c'est très vert : il y a des rizières et rivières partout et toute une végétation tropicale: palmiers, fleurs etc... C'est très joli et ca me change pas mal de Hong Kong! Les Torajiens sont catholiques contrairement au reste de l'Indonésie islamique, mais avec une culture différente et des origines très anciennes.

Déjà sa première particularité est d’avoir des maisons avec des toits en forme de coque de bateau !

               

Voici le village de Kete Kesu, village classée patrimoine de l’unesco, très jolie, non ?

Les Torajiens ont un rapport avec la mort assez particulier. Ils  pensent qu’au décès d une personne, l’âme quitte le corps mais reste parmi les vivants.  Elle ne sera totalement libre de monter au paradis qu’après une cérémonie pendant  laquelle bœufs et cochons sont sacrifiés ; Parfois des centaines de buffles sont tués pour les hommes les plus riches ; Pour information, un bœuf coute 10.000 euro (!!!) ce qui veut dire que la famille s endettent sur des années pour assurer les funérailles. Le jour de la réception, la famille reçoit un nombre important d'invites qui viennent avec des cadeaux : buffles, cochons, cigarettes, sucre, etc... Et prient et chantent tous ensemble à la mémoire du défunt.J’ai eu de la « chance » d’assister à la cérémonie funéraire du chef du village et de déjeuner avec sa famille, ils étaient super gentils (comme tous les Torajiens) et semblaient heureux que des étrangers s intéressent à leurs cultures. Le chef du village était mort depuis … un an ! Eh oui, A Toraja, on pense que la période qui dure entre la mort de la personne et la cérémonie d’enterrement, est une période  ou le mort est malade. En attendant de pouvoir acheté les buffles pour les cérémonies, le corps est placé dan la maison de la famille, et peut y rester des années !

 

Dans le village, des salles en bambou ont été construites partout autour des maisons pour recevoir tous les invites de tous les villages environs: c’est à dire des centaines de personnes venus de toute l Indonésie. L’ambiance est assez particulière et difficile à vivre: Apres avoir tranche la gorge des buffles et des cochons, les gens chantent  des prières pendant que l’on brûle les animaux à moitié morts. La première fois je ne voulais pas rester, je ne supportais pas d’entendre les animaux agonisé et j avais aussi beaucoup de mal avec l’odeur … On patauge dans la boue mêlée au sang et aux excrément pendant  que des centaines de vampires survolent le ciel. Ambiance plus que glauque.

La ceremonie dure 4 jours Les premiers jours, c 'est la fete, tout le monde rigole, s'amuse et on ne pourrait jamais croire que l on assiste à un enterrement..!!! Le dernier jour par contre tout le monde pleure, hurle, des femmes s evanouissent.... Ce qui est etrange c est qu il FAUT pleurer  ce jour la et surtout pas la veille, j'ai vu des femmes s 'evanouir le dernier jour alors que la veille elle semblait très heureuse....

           

Pour les enfants les choses sont différentes, les tout petits bébés, eux,  sont placés dans le tronc d’un arbre sacré en position fœtale mais assis. Ils sont censés y retrouver la chaleur du sein maternel, et être nourris de la sève (lait) de l’arbre. Quand l’arbre sera cicatrise, le bébé aura atteint le paradis.

                           

A Toraja je passe un mois chez une famille locale en pleine campagne.  Alex, un ami de la famille me fera découvrir en scooter son pays. Nous roulons dans les campagnes et vu que tout le monde connait Alex, nous nous arrêtons toutes les 5 minutes pour parler aux locaux et évidemment tout le monde se demande qui est cette inconnue. Lors de cette promenade, je découvrirais comment les torajiens  vivent à l intérieur de leurs modestes maisons, comment se déroule une récolte de riz, un combat de coqs, j’assisterai à la torture de coléoptères rhinoceros, ce sont de gros insectes vraiment bizarre avec une tête de rhinoceros; Le jeu préféré des enfants asiatiques consiste d'attacher l'insecte à un fil et de le faire tourner comme un hélicoptere.... ben oui pas de PlayStation3 en Indonesie!

 

            Ca ressemble à ca, je n'en avais jamais vu!

                    

J’ai passé un mois dans la ville de Toraja ; Tout le monde me demandera comment j ai fait pour ne pas mourrir d'ennui car il n’y a pas grand-chose à visiter mais moi j’ai vraiment adoré! Avec les campagnes cambodgiennes, toraja est l’endroit ou je voudrais vraiment revenir. Je pense que les torajiens y sont pour beaucoup. Ce sont les personne les plus sympas que j'ai croisé jusqu'à présent. ILs sont doux et gentils comme les laotiens mais avec un sens de l'acceuil, de l'humour et de la tolérance qui est impressionant.

 

         

Les torajiens adorent les coqs, c'est vraiment étrange, certains hommes passent leurs journées à les caresser, à se balader le coq dans les bras ou à coiffer leurs plumes. Moi depuis Toraja je les déteste, j'ai passé un mois à dormir à moins de deux mètres d un poulailler, c'etait horrible! Tous les matins, j'avais l'impression de me réveiller avec une dizaine de coqs dans mon lit!

 Au bout d'un mois je quitte donc avec grands regrets Toraja; J'ai hésité à rester un mois de plus dans la region mais c'est vrai qu'il serait dommage de ne rien decouvrir d'autre, l'Indonesie est un pays tellement vaste.... 

Depuis Sulawesi j'embarque donc sur un bateau qui va m'emmener directement sur l'île de Bali, île super touristique mais apparemment qui en vaut la peine; J'etais assez curieuse d'y aller depuis le temps que j'en entendais parler de tous les cotés... Le trajet durera deux jours, deux jours où je dévore une dizaine de films à la suite dont le roi lion 1-2-3 et je m'empiffre de toutes sortes de cochonneries pour tuer le temps!

Je suis desormais dans la partie musulmane de l'Indonesie, les femmes sont toutes voilées et malgré le fait que l'on soit au beau milieu de nulle part, les chants religieux resonnent sur le bateau et surement jusqu'au fond de l'ocean.

 

15 jours à Bali

Steacks frites et des Bintang (bières locales), enseignes Hard Rock et Mc Donald tous les deux mètres, australiens torse nus, grands, gros, tatoués, bedonnants, bourrés à 7 heures du mat, piétinants les offrandes sur les troittoirs..... Whaouh, je suis au paradis des surfeurs australiens buveurs de bieres!

Heureusement que l'on dit qu'il ne faut pas se fier aux apparences car je serais déjà retourné chez mes petits torajiens moi! Non, mais Bali ce n'est pas que comme ça, alors un conseil pour ceux qui ne veulent pas être dégoute des plages moches et des locaux qui n en veulent qu'à votre portefeuille, évitez Kuta! - Kuta, le nom de la ville vous dit peut etre quelque chose, c est ici qu'il y a eu plusieurs attentats terroristes dont le plus grave, celui de 2002 ou un kamikaze s est fait explosé dans une boîte de nuit, faisant ainsi 200 jeunes morts.... -

En fait, j'ai beaucoup aimé Bali, j'ai découvert Ubud et j'y suis restée. C'est une ville très touristique avec principalement des français mais curieusement ça ne m'a pas dérangé. Et puis je suis moi même une touriste alors je vais essayer d'arreter de me plaindre sur l'aspect touristique de chaque pays!

Ubud est située à environ 1 heure de Kuta mais l'atmosphère n'a rien à voir. Déjà on est dans les terres donc pas de plages. Mais la végétation est luxuriante, il y a des forêts, des rizières, des temples cachés derrière des arbres centenaire, c'est vraiment très jolie. Ubud est la capitale culturelle de Bali (d'ailleurs j'ai remarqué que les français voyagent beaucoup dans les endroits culturels) il y a des musées, de l'artisanat typique, des peintures, des sculptures mais aussi des danses, des chants, de la méditation....

Je vais vous dire ce que j'ai préféré à Bali:

 - La danse du Legong: une danse traditionnelle balinaise. Les danseuse ont des costumes superbes, elle dansent avec les mains et avec les doight de pieds, ça a l'air vraiment très complexe comme danse, une danse vive, avec une musique presque agressive, des deplacements rapides dans l'espace et un éventail qui ne s'arrête jamais; Mais ce qui est impressionant c'est la synchronisation de la danse avec les yeux. Le regard fixe part soudainement à gauche puis les yeux suivent le mouvement suivant et ainsi de suite. On dit d'ailleurs que les danseuses sont en "trans". C'est aussi très théatrale, il y a toute une histoire, des couteaux, des hommes, du feu.... Tres beau.

A l'âge de 5 ans, les petites filles de Bali revent d'être choisies pour representer leur village comme danseuse du Legong.

                                                                         

                                                 

- La forêt des singes! C'est une forêt sacré, un petit bout de jungle peuplée d'une colonie de macaques à longue queue, il y en a 500 et 56 bébés qui vivent en totale liberté. Moi j'avais l'impression qu'il y en avait bien plus tellement par endroits j'etais completement encerclés par de dizaine de groupes et que j'en voyais encore plein partout dans les arbres...Certains se reposent sur des lianes à des dizaine de metres de hauteur, d'autres s'enlevent les poux, certains bondissent sur les touristes pour leurs voler leurs lunettes, nourriture et même appareil photo (à oublier par la suite)....

                              

 

Mon plus beau souvenir de Bali est sans aucun doute ma plongée dans le site de Tulamben avec le liberty… Ah le liberty rien que d y penser j’en ai des frissons, je n’ai jamais rien vu d’aussi beau, c’était tout simplement incroyable ! Quand je pense que je n’étais pas du tout motivé au début, personne ne m avait parle de l épave et donc pour une simple plongée je me disais que ça ne serais pas mieux que koh tao en Thaïlande ;

Le Liberty est un bateau américain qui a été touché par un navire japonais dans les années 40 pendant la seconde guerre mondiale. Il fut remorqué jusqu'a la plage et y  resta jusqu'en 1963. Dans la même année, lors d’une éruption volcanique, une coulé de lave repousse le bateau dans l’eau. Celui-ci s’émerge doucement et se brise. Vingt années passe sans que personne ne s’y intéresse mais fin 1980 des clubs de plongées redécouvre l’épave.

Le départ se fait de la plage. La plage n etait vraiment pas belle, le temps n’était pas terrible et vraiment rien ne laissait prédire l émerveillement qui allait suivre !

N’ayant pas passer le niveau 1 du diplôme de plongée, un accompagnateur me donnera la main tout au long du chemin au cas ou il y aurait un problème; Mais après une vingtaine de minutes, voyant que tout allait bien et que je ne paniquais pas du tout il me laissa libre et sommes même aller jusqu’a 26 m de profondeur (en général les premières fois on ne dépasse pas les 15 m) J’ai eu mal aux oreilles pendant deux jours !

Dès les premiers mètres sous l eau j’étais en admiration complète. La mer était chaude et limpide, on distinguait très bien l épave completement recouverte de coraux, elle regorgeait de poissons multicolores, ils se laissaient tous approches; Je nageais dans les bancs de poissons et parfois quand je m’arrêtais une dizaine m entouraient, tous avec des têtes plus drôles les une que les autres. Il y avait des étoiles de mer, des oursins géants, une raie, d'énormes coquillages qui s’ouvraient et se refermaient... j’ai même croisé un barracuda, celui qui se baladait dans les parages et que tout le monde voulait apercevoir.

Les poissons et coraux était vraiment superbe, on se serait cru dans nemo  mais ce qui m’a réellement impressionné c est le fait de se balader au milieu de ce bateau de guerre, d explorer les pièces encore bien conserves! J avais l impression d être dans une sorte de mission à la recherche d’un trésor et prête à voir surgir un squelette enfoui depuis les années de guerre. Comme une enfant, les yeux grand ouvert, je voulais toucher à tout,  tout etait tellement magique, les couleurs tellement harmonieuse mais il faut vraiment évitez de toucher car un simple contact peut tuer le corail.

Cette plongée était d une beauté à couper le souffle, et puis j’adore cette sensation de flotter dans le vide tel un astronaute en apesanteur..

Donc cette plongée etait un moment incroyable mais sinon j ai vu d autres choses à Bali comme ce temple, le Pura tirta empul

C est un temple possédant une source sacrée dans laquelle se baignent les pèlerins pour se purifier spirituellement et physiquement. On pénètre dans un ensemble de temples en sarong (que j'ai en permanence dans mon sac). Au centre il y a trois bassins d'eaux sacrés ou les gens déposent des offrandes et se baignent tout habillés (ils  font la queue) en passant sous chaque fontaine. Ca me rappelle un peu les ablutions faites dans le Gange, à Varanasi; Je ne me serais jamais baignée dans le Gange mais ici je me suis baignée, du moins jusqu'au ventre. C'était sympa et reposant. L'air sentait l'encens et les offrandes faites aux dieux m'entouraient.

On dit que ces fontaines magique ont le pouvoir de guérir de toute sorte de maladies et qu'elles seraient un élixir d'immortalité.... On verra bien ! :D

                               

 

Je me sens très rapidement à l’aise à Ubud et chaque jour j’ai mes petits rituels: Tous les matins, je prends mon petit déjeuner pancake banane - papaye (hum j’adore!) et un thé au gingembre dans le petit jardin de mon bungalow qui est rempli de végétation: fleurs dont des oiseaux du paradis, arbre centenaire, petits oiseaux qui chantent et une cascade d’eau.

Tous les jours je me fais une petit heure à la piscine, je squatte les piscines et les SPA des grands hôtels (hop ni vu ni connu) 

Tous les jours je déjeune à la même "cantine" en compagnie de touristes super sympa et la nourriture y est très économique : Pour 1 ou 2 euro on mange des plats vraiment excellents!

Et enfin tous les soirs, je vais dans un local fréquenté par les locaux ou l ambiance est génial: certains jouent de l harmonica, d autres chantent et d’autres (dont moi) dansent la salsa.

Les balinais sont gentils et sympathiques mais quand même moins que les torajiens (vu que c’est 15 fois plus touristique). Ceux qui m’ont par contre énervé c’est la police, ils arrêtent tous les touristes et pour la moindre petite faute (ils en trouvent toujours une) demandent de l argent.

 Avec moi, pas besoin de chercher longtemps : Ils m’ont arrêté un soir alors que je ne portais pas de casque. Ils m ont demandé 20 dollar comme amende.  Je ne voulais pas payer, c’est bien trop cher sachant que le salaire moyen en Indonésie est de 80 dollar et que PERSONNE ne porte le casque, dans ce cas tout le monde seraient pauvre !

Je les ai quand même payé mais je leur ai demandé de me faire un reçu pour que je puisse vérifier auprès d’un poste de police si ce qu’ils font est légal ou non ; Vu qu’ils ne voulaient pas, avant qu’ils partent j ai pris en photo leurs plaques d immatriculations. Je peux vous dire qu’ils m ont immédiatement redonné l argent et ils se sont presque excusés!

Donc voila, leurs boulots, c est de mentir et voler les touristes; Après cet incident, je me suis rendue compte que la police arrêtait la plupart des touristes et ceux ci, ne voulant pas des problèmes au beau milieu de vacances donnaient sans hésiter (vous pensez bien, pour 20 dollar...)

A part ces corrompus, j'ai trouvé les balinais très gentils et charmants, en fait les indonesiens en general sont des gens très doux et pacifique.

 

Commentaires

 Perrine de SaPA !
Salut Antonella! ça me fait plaisir de suivre ton blog de temps en temps, je vois que t'arrive à tenir la cadence! Quand je pense que nos 2 mois de voyage ont fini par nous sembler longs! je me dis qu'on est vraiment des p'tits joueurs... On commence déjà à faire des projets de voyage pour l'été prochain (l'Islande peut être).
Je te souhaite plein de surprises pour la suite de ton périple.
Bises et à bientôt au Japon si j'ai bien compris..
Bye bye!
 Cécile
Intéressant! Merci encore de partager ce que tu découvres... C enrichissant, ça change du quotidien parisien! Bisous anto.



Autres récits de voyage

Autres Recits en Indonésie